9éme  Édition

Thème : « Pourquoi et comment investir dans l’innovation en Afrique ? »

Contexte et note conceptuelle

Dans l’imaginaire collectif, l’image de l’Afrique n’est jamais associée à l’innovation ou la technologie. En dépit des énormes progrès qui y sont réalisés, le continent reste à la marge de ces tendances.

Pour le changer, il faudra créer des mécanismes et des incitations pour encourager l’innovation « made in Africa ». C’est l’un des objectifs que se sont fixés les ATDA. En effet, les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU sont un programme universel ayant pour ambition de construire un monde plus juste et plus durable pour tous.

Ils fixent 17 objectifs et 169 cibles à atteindre à l’horizon 2030 pour stimuler un développement inclusif, durable et juste. L’innovation pourrait être un accélérateur pour l’atteinte des ODD. L’objectif de cette 9ème édition des Assises de la Transformation Digitale en Afrique est de réfléchir sur des solutions innovantes qui contribueront positivement à l’amélioration des moyens de subsistance et à l’accélération du développement à travers le monde. Ce forum n’a pas la prétention d’adresser l’ensemble des ODD, mais il s’agit d’en cibler quelques-uns qui apparaissent prioritaires dans divers secteurs économiques, comme la santé, l’éducation, le changement climatique ou encore les infrastructures. Si le terme parait galvaudé, il s’agirait d’insister sur une approche systémique et méthodologique en vue d’aider à mieux structurer, manager, organiser, financer voire industrialiser cet écosystème encore balbutiant. Dans leur Agenda 2063, les Chefs d’Etats africains ont mis l’accent sur les Sciences, la Technologie et l’Innovation, comme principaux leviers pour renforcer les capacités des pays africains en vue d’atteindre les objectifs de transformation économique et de développement. Au cours des panels, plusieurs débats poseront les problématiques autour de cette question : “Comment et pourquoi faire de l’innovation un vecteur principal de la compétitivité des entreprises, de la croissance forte et durable et de la réduction de la pauvreté ?” Toutes les branches de l’industrie sans exception sont impactées par la transformation digitale, il s’agit aussi de voir l’impact sur l’industrie 4.0.

Cette édition sera organisée suivant un format hybride (en physique à Paris et virtuel).

  • Mercredi 25 Novembre
  • Jeudi 26 Novembre

9H00 : Accueil et enregistrement


9H30 : Cérémonie d'ouverture

Mot de bienvenu :

  • Mohamadou DIALLO, Directeur Général de Cio Mag

Intervenants :

  • Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale en charge des infrastructures
  • Léon-Juste Ibombo, Ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique - Congo
  • Augustin Kibassa Maliba, Ministre des Postes et TIC- RDC
  • Charles Paul Lemasset Mandya, Ministre Conseiller Spécial du Premier Ministre, chargé des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication - République centrafricaine

10H00-11H30 : PANEL 1 *

Priorité aux innovations en Afrique. Pourquoi et comment investir dans l’innovation africaine ?

Descriptif atelier : La crise de la Covid a démontré que l’innovation aussi bien technique que dans les usages est un atout pour venir à bout de la pandémie. C’est aussi une priorité pour promouvoir une Afrique résiliente et forte. Cependant, le manque de structures de finances et l’inorganisation du secteur posent un problème de visibilité. ll s'agit aussi de comprendre comment s'appuyer sur l’innovation pour assurer la continuité et l’agilité des entreprises et des administrations africaine dans un contexte post-crise ?

Public cible : Telcos, start-up, banques, Business angels


11H30-12H00 : Pause café autour d'un networking


12H00-13H00 : PANEL 2 *

Des hubs industriels à l’industrie 4.0, l’innovation, un puissant catalyseur de performances

Descriptif atelier : De Sidi Abdallah, en Algérie avec Sanonfi, à Huawei à Casablanca en passant par Djibouti International Free Trade Zone (DIFTZ), la plus grande zone franche internationale en Afrique et Diamniadio, au Sénégal des hub industriels émergent et les acteurs reconnaissent l’immense potentiel économique et industriel du continent. L’urgence de son industrialisation devient même vitale. Pour les entreprises, les investisseurs, les bailleurs de fonds, l'industrialisation de l'Afrique est au centre des préoccupations. Selon la Banque Africaine de Développement « Les économies africaines se sont prématurément désindustrialisées car la réallocation de la main d'œuvre s'est orientée vers des services à faible niveau de productivité, limitant le potentiel de croissance du secteur manufacturier. Pour éviter le piège de l'informalité et le chômage chronique, l'Afrique doit s'industrialiser » 

Public cible : Banques, industriels, telcos, organisations internationales et régionales


14H00-15H30 : PANEL 3 *

Innovation et infrastructure

Descriptif atelier : Selon les Nations-Unies, les investissements dans l'infrastructure – le transport, l'irrigation, l'énergie, les technologies de l’information et de la communication – sont essentiels pour parvenir au développement durable et à l’autonomisation des communautés dans de nombreux pays. On sait depuis longtemps que la croissance de la productivité, des revenus ainsi que les améliorations en matière de santé et d’éducation nécessitent des investissements dans les infrastructures.

Public cible : Industriels, utlities, banques


15H30-16H00 : Pause-café autour d'un networking


16H00-17H00 : PANEL 4 *

Innovation et entreprenariat

Descriptif atelier : SI le renforcement des dispositifs visant à encourager l’innovation, développer l’entrepreneuriat et favoriser le développement économique des territoires est une nécessité, il n’en demeure pas moins que les Universités et les grandes écoles de commerce se doivent d’en faire une priorité dans leurs différents cursus. C’est en préparant les futurs champions que l’on professionnalise la filière afin de crée un écosystème avec de véritables pôles de compétitivité.

Public cible : Telcos,  Agences gouvernementales, Villes, collectivités, banques, assurances, services publics

* Format Online et présentiel : retransmission vidéo broadcast simultanée

8H00-9H00 Accueil et Enregistrement


9H30-10H30 : Panel 1 *

Quels mécanismes de financement pour l'innovation en Afrique ?


10H15-10H45 : Pause-café autour d'un networking


10H30-12H30 : Panel 2 *

PME et start-up innovantes - comment structurer, développer sans détruire ?



14H00-15H30 : Panel 3 *

Blockchain : Quelles promesses pour les finances publiques africaines ?


16H00

Présentation de la 11e édition de l'observatoire du Développement International - Par BearingPoint


Analyse des enjeux et perspectives de l'organisation des entreprises françaises en Afrique selon 3 axes :

Structure et localisation - comment la direction Afrique de la structure est organisée ;
Organisation - ressources humaines/valorisation du capital humain ;
Organisation de l'innovation - financement, qui fait quoi, où, stratégies d'open innovation, interactions avec l'entrepreneuriat local.

* Format Online et présentiel : retransmission vidéo broadcast simultanée